Classification des déchets

Description des catégories et familles de déchets

En France, les déchets radioactifs sont classés par familles elles-mêmes réparties en grandes catégories (déterminées en fonction de l'activité et la durée de vie des déchets). Les menus ci-dessous vous permettent d'accéder aux informations relatives aux catégories et aux familles de déchets :

La prise en charge de chaque type de déchet nécessite la mise en œuvre ou le développement de moyens spécifiques, appropriés à la dangerosité qu’il présente et à son évolution dans le temps.

Classification des déchets radioactifs et filières de gestion associées

* La catégorie des déchets de haute activité à vie très courte n’existe pas.

 

La classification usuelle des déchets, tenant compte du niveau d’activité des radionucléides et de leur période, permet d’orienter les déchets radioactifs vers la filière de gestion adaptée à leurs caractéristiques.

Elle ne prend toutefois pas en compte certains degrés de complexité qui conduisent à retenir une filière de gestion différente de celle correspondant à la catégorie à laquelle le déchet est assimilé.

D’autres critères, tels que la stabilité ou la présence de substances chimiques toxiques, doivent également être pris en compte.

Par ailleurs, la définition d’un mode de gestion doit tenir compte des principes généraux fixés au livre V, titre IV, chapitre I du code de l’environnement et notamment de la nécessité de réduire le volume et la nocivité des déchets radioactifs ultimes.

Il convient donc de souligner deux aspects importants concernant la classification des déchets radioactifs :

  • Il n’existe pas de critère de classement unique permettant de déterminer la classe d’un déchet. Il est en effet nécessaire d’étudier la radioactivité des différents radionucléides présents dans le déchet pour le positionner dans la classification. Cependant, à défaut d’un critère unique, les déchets de chaque catégorie se situent en général dans une gamme de radioactivité massique indiquée dans le tableau précédent ;
  • un déchet peut relever d’une catégorie défi nie mais ne pas être accepté dans la filière de gestion correspondante du fait d’autres caractéristiques (sa composition chimique, par exemple).

De plus, grâce à l’amélioration de la connaissance des déchets, lors de leur reprise ou du démantèlement des installations, ainsi que l’avancée des études menées sur l’optimisation des modes de traitement et de conditionnement, les options de gestion des déchets peuvent évoluer.