Les matières radioactives

Les matières radioactives : bilan à fin 2015

L’Andra recense annuellement l’ensemble des matières radioactives entreposées sur le territoire français au 31 décembre de chaque année ; il s’agit de substances pour lesquelles une utilisation ultérieure est prévue ou envisagée pour leurs propriétés radioactives, fertiles ou fissiles, à l’exception des sources qui sont enregistrées par l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) en vertu de l’article R. 1333-47 du code de la santé publique.

Les détenteurs de matières sont moins nombreux que ceux de déchets. Ce sont essentiellement, pour les matières fissiles, les acteurs du cycle du combustible nucléaire, tous les utilisateurs de réacteurs nucléaires (Défense, recherche…), et les acteurs de l’industrie chimique utilisant les matières radioactives pour d’autres propriétés que la radioactivité (extraction de terres rares par exemple).

  • Les principales matières radioactives, en termes de niveau d’activité et de volume, sont :
  • L’uranium à différents stades de transformation : extrait de la mine, enrichi ou appauvri en isotopes fissiles, issu du retraitement des combustibles nucléaires usés ;
  • Les combustibles nucléaires neufs, en cours d’utilisation dans les réacteurs nucléaires, ou usés, en attente de retraitement ultérieur ;
  • Le plutonium issu du retraitement des combustibles nucléaires usés ;
  • Des minerais contenant des radionucléides naturels mais qui ne sont pas utilisés pour leurs propriétés radioactives et les sousproduits résultant de ces utilisations (sous-produits de l’extraction des terres rares par exemple).

Unité : L’unité utilisée pour présenter les quantités de matières radioactives est la tonne de métal lourd (tML), unité représentative de la quantité d’uranium, de plutonium ou de thorium contenue dans les matières initiales, sauf pour le combustible de la Défense nationale qui est exprimé en tonne [t]. 


Bilan des stocks de matières radioactives

Catégories de matières radioactivesStock au 31/12/2014Stock au 31/12/2015
Uranium naturelUranium naturel extrait de la mine, sous toutes ses formes physicochimiques28 002 tML29 513 tML
Uranium naturelUranium naturel enrichi, sous toutes ses formes physico-chimiques3 024 tML3 635 tML
Uranium naturelUranium appauvri, sous toutes ses formes physico-chimiques291 452 tML299 170 tML
Uranium issu du traitement des combustibles usésUranium enrichi issu du retraitement des combustibles usés, sous toutes ses formes physico-chimiques--
Uranium issu du retraitement des combustibles usésUranium issu du retraitement des combustibles usés, sous toutes ses formes physico-chimiques28 063 tML29 180 tML
Combustible à base d'oxyde d'uranium des réacteurs électrogènes (UOX, URE)Combustibles UOX avant utilisation399 tML380 tML
Combustible à base d'oxyde d'uranium des réacteurs électrogènes (UOX, URE)Combustibles UOX en cours d’utilisation dans les centrales électronucléaires4 373 tML4 421 tML
Combustible à base d'oxyde d'uranium des réacteurs électrogènes (UOX, URE)Combustibles UOX usés, en attente de retraitement11 812 tML11 568 tML
Combustible à base d'oxyde d'uranium des réacteurs électrogènes (UOX, URE)Combustibles URE avant utilisation--
Combustible à base d'oxyde d'uranium des réacteurs électrogènes (UOX, URE)Combustibles URE en cours d’utilisation dans les centrales électronucléaires166 tML114 tML
Combustible à base d'oxyde d'uranium des réacteurs électrogènes (UOX, URE)Combustibles URE usés, en attente de retraitement458 tML514 tML
Combustible à base d'oxyde d'uranium des réacteurs électrogènes (UOX, URE)Rebuts de combustibles uranium non irradiés en attente de retraitement--
Combustible à base d'oxyde mixte d'uranium et de plutonium des réacteurs électrogènes (MOX, Superphénix, Phénix)Combustibles mixtes uranium-plutonium avant utilisation33 tML38 tML
Combustible à base d'oxyde mixte d'uranium et de plutonium des réacteurs électrogènes (MOX, Superphénix, Phénix)Combustibles mixtes uranium-plutonium en cours d’utilisation dans les centrales électronucléaires428 tML434 tML
Combustible à base d'oxyde mixte d'uranium et de plutonium des réacteurs électrogènes (MOX, Superphénix, Phénix)Combustibles mixtes uranium-plutonium usés, en attente de retraitement1 615 tML1 724 tML
Combustible à base d'oxyde mixte d'uranium et de plutonium des réacteurs électrogènes (MOX, Superphénix, Phénix)Combustibles usés RNR, en attente de retraitement148 tML149 tML
Combustible à base d'oxyde mixte d'uranium et de plutonium des réacteurs électrogènes (MOX, Superphénix, Phénix)Rebuts de combustibles mixtes uranium-plutonium non irradiés en attente de retraitement243 tML259 tML
Combustibles des réacteurs de rechercheCombustibles des réacteurs de recherche avant utilisation4,5 tML4,5 tML
Combustibles des réacteurs de rechercheCombustibles en cours d’utilisation dans les réacteurs de recherche0,2 tML0,1 tML
Combustibles des réacteurs de rechercheAutres combustibles usés civils de type oxyde58 tML58 tML
Combustibles des réacteurs de rechercheAutres combustibles usés civils de type métallique19 tML4,5 tML
Plutonium issu des combustibles usés après retraitement, sous toutes ses formes physico-chimiques53 tML52 tML
Thorium, sous la forme de nitrates et d’hydroxydes8 521 tML8 567 tML
Matières en suspension (sous-produits du traitement des minerais de terres rares)5 tML5 tML
Autres matières*72 tML72 tML
Combustibles usés de la Défense nationale163 t163 t

* le deuxième coeur de Superphénix, qui n’a pas été irradié et n’a pas vocation à l’être, a été classé dans la catégorie « Autres matières » dans la mesure où il ne s’agit ni de combustible avant utilisation ni de combustible usé.