Scénarios prospectifs

Afin de donner une vision prospective des déchets et des matières qui seraient produits par l’ensemble des installations autorisées à fin 2013 jusqu’à leur fin de vie, démantèlement compris, deux scénarios énergétiques volontairement contrastés ont été établis, ceci sans préjuger de la politique énergétique française qui serait retenue.


Ces deux scénarios prospectifs, définis par le comité de pilotage de l’Inventaire national, viennent compléter les scénarios industriels que les producteurs ont utilisés pour évaluer leurs prévisions à fin 2020, fin 2030 et à terminaison.

Ils tiennent compte d’une limitation de la puissance nucléaire installée de 63,2 GWe, en accord avec le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte, et diffèrent par l’hypothèse de durée de vie des réacteurs REP : 50 ans pour le scénario de poursuite de la production électronucléaire et 40 ans pour le scénario de non-renouvellement du parc.

Le fonctionnement d’un réacteur REP pendant une durée uniforme de 50 ans est une hypothèse conventionnelle reflétant les orientations stratégiques d’EDF vis-à-vis de l’allongement de la durée de fonctionnement au-delà de 40 ans. Elle ne préjuge pas des décisions qui seront prises par l’ASN, seule apte à délivrer les autorisations de prolongation de fonctionnement, accordées au cas par cas, à l’issue des visites décennales.

Les producteurs ont estimé pour ces deux scénarios ce que pourraient être les volumes de déchets et les quantités de matières générés par l’ensemble des installations nucléaires jusqu’à leur fin de vie.

Les estimations ainsi réalisées par les producteurs se limitent à des ordres de grandeur et aucun de ces scénarios n’entend décrire une réalité industrielle.

Les deux scénarios retenus dans le cadre de cet exercice s’appuient sur des hypothèses communes :

  • Les réacteurs électrogènes autorisés sont au nombre de 59 : les 58 réacteurs existants et le réacteur EPR en cours de construction sur le site de Flamanville (Manche) dont la mise en service est prévue en 2017 ;
     
  • Les gestions de combustibles (typologie des assemblages, nombre par recharge, enrichissement, taux de combustion et longueurs de campagnes) sont identiques dans les deux scénarios ;
     
  • Le plutonium extrait lors du traitement des combustibles usés est recyclé sous forme d’assemblages MOX à hauteur de 120 tML/an ; ce tonnage est réparti dans les 24 réacteurs de 900 MWe autorisés à charger ce type de combustible ;
     
  • L’uranium extrait lors du traitement des combustibles usés est recyclé, sous forme d’assemblages URE à hauteur de 74 tML/an ; ce tonnage est réparti dans les quatre réacteurs de Cruas (07) autorisés à charger ce type de combustible ;
     
  • Les déchets liés à la conversion de l’uranium dans l’usine d’AREVA à Malvési (11) ne sont pas pris en compte dans les estimations.

 

Les hypothèses exposées ci-dessus conduisent à décharger en moyenne 1 200 tML de combustibles REP par an (dont 120 tML de combustibles de type MOX). Les résultats des évaluations faites sont donnés ci-après selon ces deux scénarios.

 


Scénarios prospectifs : estimation des déchets

CatégoriePoursuite de la production électronucléaireNon-renouvellement de la production électronucléaire
HA CU UOX + URE~50 000 assemblages*
HA CU RNR~1 000 assemblages*
HA CU MOX~6 000 assemblages*
HA Déchets vitrifiés10 000 m³3900 m³
MA-VL72 000 m³65 000 m³
FA-VL180 000 m³180 000 m³
FMA-VC1 900 000 m³1 800 000 m³
TFA2 200 000 m³2 100 000 m³

* Les combustibles usés ne sont pas aujourd’hui considérés comme déchets, et ne sont donc pas conditionnés pour une prise en charge en stockage.

Le volume moyen d’un assemblage combustible étant d’environ 0,2 m³, ces assemblages représentent un volume brut de l’ordre de 12 000 m³.

L’Andra a vérifié la faisabilité du stockage profond des combustibles usés en 2005. Les concepts de conteneurs de stockage utilisés pour cette démonstration induisaient un volume de colis de stockage d’environ 89 000 m³ (environ huit fois plus que le volume non conditionné).